« C'est le moment » de détruire les foyers d'ambroisie avant grenaison.

La pollinisation de l'ambroisie est toujours en cours sur le territoire, avec des risques d'allergies élevés sur plusieurs départements.

Les plantes les plus précoces atteignent quant à elles progressivement le stade de grenaison, avec un risque de dispersion accidentelle des graines d'ambroisie lors des actions terrain à venir.

Il est encore temps de détruire les plants d'ambroisie présents sur votre commune avant la grenaison ! Toutefois, compte-tenu du stade avancé de la plante, il est conseillé de :

  • Privilégier la fauche de l'ambroisie et laisser les rédisus sur place ;
  • Intervenir en soirée  : les pics de pollens sont réduits à cette période de la journée et vous profiterez d'une éventuelle humidité atmosphérique pour limiter leur dissémination ;
  • Penser à vos équipements de protection individuelle (vêtements couvrants, gants, masque à poussières et lunettes).

L'arrachage manuel de l'ambroisie doit être évité sur la fin du cycle : la plante pourrait en effet poursuivre en partie son cycle et produire des graines matures en "puisant" dans ses racines, même après arrachage (préférez la fauche). De même, le broyage de l'ambroisie sur la fin du cycle peut entrainer une dissémination importante des graines par les engins et une forte exposition aux pollens.

Pour aller plus loin, consulter le « Guide de gestion de l'ambroisie à feuille d'armoise » disponible sur le portail de la lutte contre l'ambroisie en Auvergne-Rhône-Alpes :