C'est le moment d'insister sur les parcelles mises à nu ou remaniées

Les premiers grains de pollen d'ambroisie sont observés autour de la région lyonnaise. Compte-tenu des conditions météorologiques de cette année, les premiers symptômes d'allergies sont attendus à partir du 11 août chez les personnes les plus sensibles (ces dates peuvent varier de quelques jours sur le reste de la région).

Pour rappel, l’ambroisie se développe préférentiellement dans les parcelles mises à nu ou remaniées (bords de route, chantiers, carrières, parcelles agricoles, friches...). Ces sites présentent bien souvent des déséquilibres dus aux activités humaines et la compétition de la végétation locale est insuffisante pour limiter le développement de l'ambroisie.
 
Pour plus d'efficacité, nous vous invitons à :
  1. Identifier les zones infestées en insistant sur la surveillance de ces sites à risque ;
  2. Veiller en priorité à la destruction de ces foyers, de préférence avant le pic de pollinisation.

Pour plus d'informations sur les méthodes de destruction de l'ambroisie adaptées aux situations rencontrées :

Cas particulier : en milieu agricole

Suite aux récoltes de blé/colza, de nombreuses parcelles se retrouvent sans aucune couverture végétale, avec un risque important d'apparition d'ambroisie. Bien gérer son interculture est donc essentiel pour mener une lutte efficace et durable.

Durant cette période, plusieurs actions de lutte peuvent être envisagées : déchaumage, semis d'un couvert végétal, broyage... Ces techniques présentent de bonnes efficacités mais il est toutefois important de noter qu'elles ne sont pas toutes mobilisables au même moment. Certaines interviendront plus tardivement dans le cycle de la plante. Le choix de la technique adaptée doit être raisonné au regard de différents paramètres : conditions météo, matériel disponible, coût de l'intervention...

Lors de vos prises de contact avec les exploitants agricoles, assurez-vous tout d'abord qu'une gestion est envisagée en ayant conscience de ces éléments. Privilégier le contact humain avec dialogue et diplomatie.